Lunettes de simulation

Pourquoi des lunettes simulant des pathologies visuelles ?

« Essayez pour voir ! »

En chaussant des lunettes simulant différentes pathologies de basse vision, cela permet d’appréhender plus aisément les problématiques rencontrées par les déficients visuels et de comprendre l’importance des mots, des paroles à dire et des bons gestes à adopter.

En quelques minutes, vous percevrez du bout du nez les différentes façons de mal voir !

Lunettes de simulation

Adultes – 19 paires !

  • Perte du champ visuel = Perte du champ périphérique ;
  • Perte d’acuité visuelle = Perte de la vision centrale ;
  • Perte aussi bien d’acuité visuelle que de champ visuel ;

Il est important de souligner, que les lunettes ne donnent qu’une idée de ce qu’une personne malvoyante peut ou ne pas voir !

Enfants – 2 jeux de lunettes différentes !

Enfants de 3-7 ANS

6 lunettes fabriquées en PVC de couleur. Ces lunettes sont esthétiques et les enfants peuvent les mettre et les ôter aisément !

  • Cécité complète : même pas un peu de lumière !
  • Perception lumineuse : distinction du jour de la nuit !
  • Perception lumineuse + couleur + masse : je peux distinguer la couleur de mes vêtements, mais je ne peux pas lire !
  • Vision en trou de serrure : je vois devant moi, mais pas mon voisin !
  • Vision périphérique : je vois autour de moi, mais pas devant moi !
  • Grosse myopie : je ne vois pas bien, il faut que les caractères soient très grands !

Enfants de + 8 ANS

5 lunettes SOUPLES, incassables, faciles à mettre et à ôter !

  • Perception lumineuse ;
  • Vision tubulaire ;
  • Vision périphérique : je vois mon environnement, mais je ne peux pas lire ;
  • Perte de la moitié du champ visuel côté droit, dans chaque œil ;
  • Dégénérescence rétinienne, avec une vision parcellaire ;

Et si j’expliquais !

Quoi de mieux, que d’expérimenter soi-même ?

Les lunettes vous permettent, en général de comprendre la variété de problèmes rencontrés par les personnes aveugles et malvoyantes.

Tout cela vaut mieux qu’un grand discours !